cla clic clac

cla clic clac
-Si vous ne désirez pas apparaître sur ce blog il vous suffit de me le demander par e-mail
-Les photos sur ce blog ne sont pas libres de droit

mercredi 3 décembre 2008

des petits coins bien tranquilles







15 commentaires:

  1. ces trois photos nous donnent bien envie de s y reposer , loin des bruits de la ville
    bisous

    RépondreSupprimer
  2. la signature de ce commentaire est canelle56 sourires bises

    RépondreSupprimer
  3. Quel calme, qu'il fait bon s'y arrêter, au seul regard de tes photos, on s'en imprègne.
    Merci Christian, pour ces instants de bonheur.Bonne journée et je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  4. J'aime aussi ces petits coins tranquilles propices à la sérénité.

    RépondreSupprimer
  5. Tu as le don de nous trouver des petits coins de paradis, loin du regard humain. J'aime ces lieux où on se retrouve avec soi- même, des moments importants pour prendre du recul, sur ce temps qui nous file entre les doigts.
    J'aime ces matières qui se reflétent, un bel ensemble harmonieux.
    Je me sens bien chez toi.

    RépondreSupprimer
  6. Voilà quelquefois où je voudrais habiter : dans une cabane au milieu de l'eau avec les oiseaux pour seuls voisins.

    RépondreSupprimer
  7. bonsoir
    je m'imagine dans une de ces baraques
    à l'affut pour observer les oiseaux, c'est le rêve, calme et tranquillité
    bonne soirée
    doque

    RépondreSupprimer
  8. Bravo pour ce coin très tranquille!! la cabane sur sa petite île...Un rêve d'enfant... ou un rêve de solitude!
    Bonne après-midi!

    RépondreSupprimer
  9. De biens beaux endroits révélés par tes photos, c'est calme et reposant.

    RépondreSupprimer
  10. Mince j'accumule le retard, je m'arrête sur la deuxième et j'attends que les oiseaux arrivent : )
    Très belles photos de nuit également et belles vitrines.
    C'est un petit résumé pour dire que j'ai tout vu et que j'ai aimé.voila : )
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  11. Alors là encore BRAVO, elles sont .... supers, à en couper le souffle

    RépondreSupprimer
  12. Tes couleurs sont toujours somptueuses !

    marlowe

    RépondreSupprimer
  13. Quand on est arnaqué par la ville,
    quand on étouffe dans notre grand hall d'entrée,
    quand nos habits sont lourds, pesants de tout le poids de notre autorité, on rêve alors d'un oasis
    chatoyant où l'eau coulerait à satiété, on l'on irait dormir dans la tanière au milieu du ruisseau, où les fougères seraient ces femmes nous caressant d'une douce brise.

    Et pourquoi ces soit disantes photos paradisiaques, seraient-elles toujours désertes ?

    Parce qu'elles ont trouvé le secret du silence, la riche solitude; l'homme est loin d'en être, et pour l'instant se contentera de photographies !

    RépondreSupprimer